lundi 23 juillet 2007

Comme un air de solution finale....



Pour tous les habitants, les sympathisants, les habitués, pour toutes les bières bues, les parties de baby-foot, les soirées slows, pour toutes les petites bouffes du soir, les punks à chiens, les expositions et les concerts, pour toutes les parties de cartes, les joints fumés, las empanadas, les manifestations, pour tous les amis rencontrés et les moments partagés, ce soir une pensée pour la Tour et le Rhino.

De très belles photos que j'ai copié de chez Reskaper et un article du "Monde diplomatique"

7 commentaires:

reskaper a dit…

absolument ..
un air de solution finale sans équivoque
appelons un chat un chat
au risque de blesser
je la sens comme cela moi aussi

Da Funky Babe a dit…

Encore deux piliers de la culture alternative genevoise qui disparaîssent...

pucca a dit…

je trouve ça si con..pourquoi ne pas laisser les ptits coins sur terre qui nous déconnecte justement de celle-ci? On s'y s'en chez toi dans ces endroits. C'est si nul... un de moins, encore et encore... à quand nous bouzilleront-ils le dernier endroit qui nous reste comme ça par chez moi (jura).
Pensées à tous les orphelins de cet endroit dont je fais partie même si j'y suis allé que rarement

pierino a dit…

ok on peut être pour et contre les squats mais voulais quand même faire un tit commentaire pour dire que c'est vraiment mais vraiment abusé de parler de solution finale pour ce cas là ! c'est presque limite blessant et insultant pour toutes les familles juives qui ont perdu du monde dans les camps de concentration en 39-45 ! un peu de mesure quand même !!!

La Nouille a dit…

Genève perd surtout l'un de ses deux symboles phalliques... la corne est tombée, reste encore le jet d'eau. Non, c'est clair qu'une page se tourne, il se passait des tas de choses sympas à cet endroit... mais en même temps, sans jouer les vieux cons, tu peux comprendre le proprio aussi. Après dix neuf ans, s'il a un réel projet de rénovation, c'est délicat de l'envoyer chier. Et c'est l'ancien chanteur d'un groupe de punk qui te le dit... Je crois qu'il faut se battre pour créer des lieux de culture alternative mais tu peux le faire de manière différente aujourd'hui. Prends l'exemple du Romandie à Lausanne, c'est une salle de rock et pas un squat, mais il y a des idées à prendre de ce côté là.

oscar a dit…

J'ai aussi passé de sacrées soirées au Rhino (mais sans Jean-Pierre)

Da Funky Babe a dit…

Je ne vais pas me lancer sur le bien fondé ou pas de squatter, de nos jours à Genève, ni sur les méthodes d'évacuation de ce cher procureur et encore moins sur les "bonnes intentions" des propriétaires.

Je voulais juste souligner la fin de l"exception genevoise" en matière de squat, que l'on a vu disparaître les uns après les autres.

Bien évidemment, la culture alternative reste présente dans de nombreux endroits tels que l'Usine ou Artamis pour tous ceux qui refusent encore et toujours de poser un pied dans les bars "désoléec'estunesoiréeprivée" ni les discothèques "35francslabière" et c'est tant mieux !!

Top Blogs Francophone